Isabelle .jpg

Isabelle Franques

Interprète

Après un cursus pluridisciplinaire au Conservatoire Emmanuel Chabrier de Clermont-Ferrand et un bac littéraire, Isabelle Franques intègre deux formations professionnelles de danse à la suite : elle étudie d’abord à la Manufacture, incubateur chorégraphique à Aurillac, puis à l'Espace Pléiade, à Vichy.

En 2010 elle y obtient le Diplôme d’État de professeur de danse jazz et rejoint comme interprète Air Food Company dirigée par Sidi Graoui. Elle collabore avec lui pour de nombreuses créations, performances et ateliers pendant cinq années. En 2015, Isabelle intègre la compagnie Trafic de styles, dirigée par Sébastien Lefrançois, pour le spectacle Glace qui tourne jusqu’en 2019.  En parallèle, elle danse pour plusieurs chorégraphes comme Laurence Yadi et Nicolas Cantillon, Eun Young Lee, Samir Elyamni et Raza Hammadi.

Isabelle explore également divers concepts de spectacles avec l'artiste italien Giacomo Martellacci, à Bruxelles, mêlant danse, cuisine, cirque et émotions. Leur association les amène à réaliser des performances originales telles que Les émotions à table, Solo Eco Perf, Les grimaces à table et Blacksad en partenariat avec le CREAHM (Atelier d'art différencié de Liège).

 

Dans la foulée, elle crée à Clermont-Ferrand la compagnie Nogozone pour porter ses désirs de performances et chorégraphie le solo Émoi ainsi que le clip Erased pour le groupe clermontois Ultraviolet. Puis, elle entame en 2016 une collaboration avec la vidéaste clermontoise Clotilde Amprimoz sur le projet Homo Laborans, collaboration qui se poursuit en 2018 pour Mon Patrimoine tu t'animes à Thiers ? .  En 2018 et 2019, elle retrouve la compagnie Komusin pour les créations de AH-HI et Corps-Espace-Dialogue. Parallèlement, sur l’invitation de l’artiste Pierre Blaise Dionet, elle mène une recherche chorégraphique sur la vidéo-danse-interactive. En partenariat avec Cityshake, elle crée AI. R et Alma, deux performances vidéo-danse-musique-interactives avec le batteur compositeur Laurent Robin, pour « La nuit des idées » à Hong-Kong.

 

Isabelle rejoint Arkhè en 2020 pour la création de Mετά.